8 aides financières pour étudiant

La vie étudiante est souvent synonyme de dépenses telles que le paiement d'un loyer, celui des frais de scolarité et de santé, l'achat de matériel tels que des livres ou un ordinateur. Bref, autant de dépenses aussi incontournables qu'onéreuses !

Il peut parfois être difficile de joindre les deux bouts dans ces circonstances. C'est pourquoi il est bon de savoir que des aides, sous forme de bourses, de prêts ou d'aides financières, existent pour vous aider à financer vos études.

 

La bourse du Crous

Cette bourse est destinée à aider les étudiants issus des milieux les plus modestes.

Trois critères sont pris en compte pour la calculer :

  • les revenus du foyer fiscal ;
  • le nombre d'enfants à la charge de la famille du demandeur ;
  • la distance entre le domicile et le lieu d'étude.

Cependant, pour bénéficier de ce type de bourse, il faut être âgé de moins de 28 ans au 1er octobre de l'année universitaire d'inscription et étudier dans un établissement autorisé à recevoir des boursiers

Les étudiants bénéficiant de cette bourse sont exonérés des droits universitaires et de la cotisation vie étudiante et de campus (CVEC). Notez en outre que à partir de la rentrée 2020, les étudiants boursiers paient leur repas 1 euros contre 3,30 euros habituellement dans les restaurants universitaires du Crous.

La bourse du Crous est versée à date fixe avant le 5 de chaque mois à compter du mois d'octobre. Un premier paiement anticipé est effectué le 30 août.

Télécharger le document Ooreka

L'aide au mérite

L'aide au mérite concerne les étudiants boursiers ayant obtenu une mention « Très Bien » au baccalauréat. L'aide est versée pendant 3 années maximum.

Son montant annuel, versé en 9 mensualités, est de :

  • 1 800 € pour les étudiants bénéficiant déjà de l'aide au mérite avant 2015 ;
  • 900 € pour les bacheliers ayant obtenu une mention « Très Bien » en 2020, ou qui l'ont obtenue en 2015, 2016, 2017, 2018 ou 2019.

Son versement est suspendu si l'étudiant n'est pas assidu aux cours, s'il est absent aux examens, ou s'il redouble (sauf justificatif médical).

La demande d'aide au mérite ne nécessite aucune démarche, elle se fait automatiquement par le dépôt du dossier social étudiant pour demander une bourse sur critères sociaux.

L'ALS

L'allocation de logement social (ALS) est versée aux étudiants vivant dans tout type de logement :

  • logement dans une résidence universitaire ;
  • dans un foyer ;
  • dans un studio ;
  • dans un appartement vide ou meublé ;
  • dans une maison, etc.

Ce qui importe c'est que le logement constitue la résidence principale de l'étudiant et que les conditions de décence soient remplies, par exemple une surface minimum de 9 mètres carrés pour un seul occupant. En cas de constatation de la non-décence du logement, les ALS sont conservées par l’organisme payeur, pendant 18 mois au maximum. Durant ce délai de conservation, le locataire ne s’acquitte que du loyer résiduel. Ce dispositif instauré par la loi ALUR du 24 mars 2014 vise à inciter les bailleurs de logements indécents à effectuer rapidement les travaux nécessaires à leur mise en conformité.

Pour pouvoir prétendre à l'ALS, votre nom doit également obligatoirement figurer sur le bail et vous devez vous acquitter d'une charge de logement telle qu'un loyer.

L'ALS fonctionne aussi en cas de colocations ou de sous-locations dès lors qu'elles sont rigoureusement déclarées.

Lire l'article Ooreka

Les aides financières des collectivités

Certains conseils régionaux et généraux ou certaines municipalités (dans ce dernier cas il faut s'adresser aux services sociaux de la commune) octroient des bourses et des prêts à taux zéro (prêts remboursables sans intérêt) aux étudiants.

Le but est de permettre aux étudiants les plus démunis de poursuivre leurs études supérieures dans de meilleures conditions financières.

Ce prêt varie en fonction des frais de scolarité et est remboursable jusqu'à 3 ans après la fin des études avec une possibilité de remboursement anticipé.

Les prêts bancaires réservés aux étudiants

Certaines banques ont signé une convention avec l'État accordant un prêt à la consommation aux étudiants, appelé prêt-étudiant OSEO. Il permet à la personne qui y souscrit d'être aidée par l'État en cas de défaut de paiement. Ce dernier remboursera alors à hauteur de 70 % les mensualités ou le capital restant impayé.

D'un montant maximum de 15 000 €, le prêt est accordé pour une durée allant de 2 à 10 ans.

Aucune condition de ressources n'est exigée, mais l''étudiant doit néanmoins être âgé de moins de 28 ans à la date de signature du prêt.

Ce type de solution doit être mûrement réfléchie car, avec ce système, l'étudiant va commencer sa vie active avec de lourdes dettes.

Consulter la fiche pratique Ooreka

L'aide à la mobilité internationale

Ce type d'aide est accordée aux étudiants souhaitant suivre des études supérieures à l'international dans le cadre d'un programme d'échange. Elles sont également attribuées dans le cas de la réalisation d'un stage à l'étranger dans le cadre du cursus scolaire.

C'est l'établissement scolaire qui se réserve la décision de l'octroi, de la durée et du montant de l'aide en fonction de certains critères :

  • l'étudiant doit être éligible à une bourse sur critères sociaux ou bénéficier d'une aide d'urgence annuelle ;
  • il doit préparer un diplôme national reconnu par le ministère de l'enseignement supérieur.

Le bénéficiaire est informé avant son départ à l'étranger du montant de l'aide qu'il percevra.

Lire l'article Ooreka

L'aide financière d'urgence

Cela concerne les étudiants qui rencontrent momentanément des difficultés financières. Ceci dit, elle peut être attribuée pour l'année université entière si l'étudiant est en grande difficulté. Le CROUS (centre régional des œuvres universitaires et scolaires) peut ainsi allouer une aide financière ponctuelle concernant les frais de stage, les frais liés à la santé ou encore les frais de matériel pédagogique.

Ce type de demande nécessite plusieurs étapes.

  • Il faut, en premier lieu, s'adresser au service social du CROUS ;
  • l'étudiant peut ensuite être amené à avoir un rendez-vous avec l'assistant(e) social(e) de son secteur d'études pour que sa situation soit attestée par une évaluation sociale. Mais ce rendez-vous n'est pas toujours nécessaire ;
  • un dossier doit être constitué afin d'être étudié par une commission qui décide ou non de l'attribution de l'aide financière d'urgence ainsi que de son montant ;
  • le directeur du CROUS est le dernier à décider du montant de l'aide, et sa décision ne peut être contestée. 

L'aide ponctuelle est cumulable avec une bourse sur critères sociaux (sauf si l'aide financière d'urgence est attribuée pour l'année entière et non sur une période courte), avec une aide annuelle ou avec une aide à la mobilité internationale.

Télécharger le document Ooreka

Aide à la mobilité « Parcoursup »

Les lycéens boursiers qui ont accepté définitivement une proposition d’admission pour une formation en dehors de leur académie de résidence peuvent effectuer une demande d’aide à la mobilité.

L'aide, d'un montant de 500 €, est versée en une seule fois en début d'année universitaire.

Elle est cumulable avec une bourse sur critères sociaux, une aide à la mobilité internationale, une aide au  mérite, une allocation annuelle ou une aide ponctuelle.

Ooreka vous en dit plus

Nous venons de vous présenter quelques pistes afin de vivre vos années d'études plus sereinement d'un point de vue financier. Mais la vie étudiante implique bien d'autres contraintes qu'Ooreka peut vous aider à mieux appréhender, grâce à divers articles :