Étudier à l'étranger

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Étudier à l'étranger

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Faire des études à l'étranger post-bac est une belle aventure qui vous permet de parfaire la pratique d'une langue, de vous immerger dans une autre culture, de découvrir d’autres façons d’apprendre, d'acquérir de la maturité. Côté avenir professionnel, un parcours dans un autre pays met en valeur votre CV et fait la différence parmi beaucoup d'autres.

Aujourd'hui, la mobilité à l’international est valorisée dans les universités, et plusieurs dispositifs existent. Voici des conseils pour les explorer et savoir comment étudier à l'étranger.

1. Préparez-vous en amont pour étudier à l'étranger

Partir étudier à l’étranger ne s’improvise pas à la dernière minute, ni même en fin d’année universitaire pour la rentrée suivante.

Dès votre année de terminale, puis en première année universitaire, ayez en tête les critères généraux de sélection des différents programme de mobilité :

  • Vos résultats : notes aux examens et aux contrôles continus, avis des enseignants. Une moyenne de 14 au minimum ou une place en tête de classement est souvent requise.
  • Vos compétences linguistiques : inscrivez-vous aux cours de soutien linguistique en ligne d’Erasmus. Pour l’anglais, obtenez le TOEIC (Test of English for International Communication).
  • Votre motivation : informez-vous sur la filière qui vous intéresse, les pays que vous ciblez et les études qui y sont dispensées ; chaque pays ayant ses particularités, renseignez-vous.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Cas 1 : Partez étudier à l’étranger dans le cadre d’un programme universitaire

Partir dans le cadre d'un programme d’échanges universitaire facilite les démarches. Plusieurs programmes existent pour l'Europe et au niveau mondial, renseignez-vous auprès du bureau des échanges internationaux de votre établissement pour les connaître et entamer les démarches d'inscription.

Anticipez, au moins 1 an à l’avance, ne serait-ce que pour vous inscrire. Dès le 1er trimestre universitaire (par exemple, automne 2019 pour un départ à la rentrée 2020-2021), renseignez-vous sur les délais à respecter en fonction du pays ciblé.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Préparez vos dossiers pour suivre des études à l'international

Rassemblez les pièces pour constituer votre dossier.

  • La lettre de motivation (en anglais ou dans la langue du pays) : rédigez une lettre personnalisée, en lien avec votre expérience, votre formation, le pays et votre projet d’étude de mobilité.
  • Au moins 2 lettres de recommandation d’enseignants :
    • Choisissez deux enseignants dans les matières où vous êtes le plus performant et le mieux noté. Pensez à vous y prendre à l’avance – un professeur trop sollicité ne signera qu’un nombre limité de lettres –, évitez les périodes de corrections d’examen.
    • Rédigez un pré-projet de lettre à leur présenter : tenez compte des exigences nécessaires à votre dossier et veillez à ce que le contenu soit cohérent avec vous et votre projet.
  • Un RIB et une attestation bancaire prouvant que vous disposez des fonds nécessaires pour couvrir les frais de votre séjour.
  • Un avis d’imposition (le votre ou celui de vos parents si vous êtes rattaché au leur), le quotient familial. Attestation bourse sur critères sociaux.
Télécharger le document Ooreka
Lire l'article Ooreka

Présentez une demande de bourse

Présentez votre dossier de demande de bourse : vous postulez ainsi automatiquement et simultanément pour l’ensemble des bourses qui vous sont éligibles.

La bourse Erasmus Plus

Après votre première année universitaire validée, vous avez la possibilité de partir étudier à l'étranger grâce aux programmes Erasmus :

Les étudiants ont désormais la possibilité d’effectuer une mobilité de 12 mois par cycle d’études. Vous obtenez un diplôme français.

Selon les destinations et votre université, vous percevez une allocation dont le montant varie :

  • entre 200 et 300 € par mois pour une bourse d'études et entre 350 et 450 € par mois pour une bourse de stage dans les pays où la vie est plus chère (Autriche, Danemark, Finlande, Irlande, Italie, Liechtenstein, Norvège, Royaume-Uni, Suède) ;
  • entre 150 et 250 € par mois pour une bourse d'études et entre 300 et 400 € par mois pour une bourse de stage dans le reste des pays de l'EEE, en Turquie et en Macédoine.

Les frais d’inscription sont ceux de votre université française : vous ne payez pas ceux de l’université d’accueil.

En plus d'Erasmus, chaque université peut proposer ses propres programmes. Renseignez-vous.

Les autres aides à la mobilité

Des aides aux étudiants souhaitant suivre une formation à l'international sont accordées par diverses instances.

  • Si vous êtes boursier, vous avez droit, selon l'arrêté du 22 juillet 2016, à une aide à la mobilité du ministère de l’Éducation nationale de 400 € par mois.
  • Vous pouvez également obtenir des aides à la mobilité de la part des collectivités territoriales : Conseil régional, Conseil général, mairie. N'hésitez pas à vous renseigner et à les contacter, ils peuvent éventuellement soutenir votre projet.
  • Certaines fondations privées octroient des bourses, sous certaines conditions.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

3. Cas 2 : Postulez directement auprès des universités étrangères

Il est possible, hors programme d’échanges universitaire, d'organiser votre séjour intégralement. Avant de vous lancer, vérifiez les équivalences de cursus avec la France.

Puis :

  • Contactez l’université que vous avez choisie et suivez le processus d’inscription en réunissant les documents habituels (lettre de motivation, lettres de recommandation d'enseignants, RIB et attestation bancaire, avis d'imposition) et ceux plus spécifiques du pays ou de l’université.
  • Cherchez les bourses qui vous sont ouvertes dans le pays d’accueil.
  • Pensez à voir quelles sont les fondations privées qui peuvent vous accorder une bourse.
Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

4. Préparez votre départ pour l'étranger

Avant tout, prenez une carte d’étudiant internationale, elle ouvre droit à des réductions étudiantes.

Pensez à votre assurance santé :

  • votre Sécurité sociale et votre mutuelle étudiante vous couvrent à hauteur du tarif conventionné français ; vous devrez avancer les frais.
  • vérifiez que votre carte bancaire couvre vos frais médicaux (en complément de la Sécurité sociale) et le rapatriement de l’étranger et pour quelle durée de séjour ;
  • prenez la carte européenne d’assurance maladie si vous étudiez dans un pays d'Europe ;
  • complétez votre garantie d’une bonne prise en charge santé en souscrivant une assurance santé complémentaire internationale : comparez les offres des compagnies d’assurances.

Vérifiez la couverture géographique de votre forfait téléphonique. Assurez-vous que vos appareils électriques peuvent être utilisés dans le pays.

Faites une fête avant de partir pour dire au revoir à vos amis et à la famille.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Ces pros peuvent vous aider