Comment préparer un concours

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Comment préparer un concours

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Une grande épreuve vous attend : cette année, vous passez un concours ! Que ce soit un concours de la fonction publique ou d'entrée en école ou un concours en cours de carrière, une période intense vous attend… Hygiène de vie, organisation, discipline, curiosité et concentration seront de règle. Vous pouvez faire le choix de préparer votre concours seul ou en vous inscrivant dans une école ou un stage de préparation au concours. Dans tous les cas, ceux qui réussissent sont ceux qui se préparent. Passer un concours demande un fort investissement personnel, de la préparation, de la motivation et de la volonté.

Voici comment préparer un concours.

1. Faites le point sur vos besoins et votre méthode de travail

Faites un bilan sur votre façon de travailler

  • Préférez-vous vous consacrer totalement au concours 1 mois avant les épreuves, ou au contraire étaler cette préparation sur 6 mois ? Vous êtes le seul à connaître votre mode de fonctionnement. À partir de ce constat, vous pourrez établir votre planning.
  • Êtes-vous autonome ou avez-vous besoin d'être stimulé et encadré pour vous mettre au travail ? Allez-vous faire votre préparation dans un centre ? en ligne ? ou seul ?
  • Pouvez-vous vous concentrer sur une longue durée ou devez-vous faire des pauses, alterner, vous dépenser physiquement ? Tenez compte de cet aspect dans votre programmation.
  • Êtes-vous un accro aux écrans ? Si c'est le cas, programmez des coupures de connexion.

Définissez vos besoins pour la préparation de votre concours

  • Avez-vous une méthode de travail ? Avez-vous déjà des fiches de synthèse prêtes ?
  • Avez-vous de la documentation ?
  • Connaissez-vous des personnes ayant passé ce concours ? Listez vos ressources.
  • Quelles sont les matières que vous devez travailler ? Listez-les en vous aidant des annales et des programmes des écoles de préparation.
  • Quels sont les acquis à avoir et les méthodes à connaître ? Mathématiques, français, orthographe, vocabulaire, langues étrangères, savoir rédiger une dissertation, un argumentaire, une note de synthèse, un commentaire de texte… Listez vos points faibles et vos points forts.

2. Choisissez votre mode de préparation au concours

Option 1 : intégrez un centre de préparation

Préparer seul un concours constitue un risque et va vous demander un travail de recherche et de documentation très important. Les enseignants des écoles ou autres organismes vous évitent cette recherche et vous guident vers les bons éléments à étudier. Bien que, très souvent, le contenu des enseignements se rapproche de ce que vous aurez trouvé sur Internet et dans les différents ouvrages spécialisés, les enseignants vous apporteront du soutien, des conseils, une méthode, un cadre qui vous éviteront de vous éparpiller ou de faire des impasses fatales, ils vous donneront des astuces, repéreront vos erreurs, sauront les analyser et vous aider à progresser.

Bien que très exigeante, la préparation en école est plus confortable : programme intégralement vu, ciblage des savoirs, entraînements, exercices, corrigés des annales expliqués, points difficiles éclaircis, doutes levés. Par ailleurs, vous ne serez pas isolé. Le tarif constitue le plus souvent l'inconvénient majeur de ces formations !

Renseignez-vous auprès des centres de concours qui vous orienteront vers les écoles ou centres de préparation (chaque spécialisation a la sienne). Ne vous reposez pas entièrement sur les enseignants, investissez-vous. Même au sein d'une école, préparer un concours demande un travail personnel.

Option 2 : suivez une formation en ligne

  • Le CNED propose une formation payante.
  • Des MOOCS permettent de se préparer sur différents thèmes.
  • Le portail du gouvernement permet d’accéder gratuitement à plus de 30 000 ressources pédagogiques : cours, études de cas, tutoriels, leçons interactives, conférences. 

Option 3 : préparez-vous seul

Sauf dans le cas où vous avez impérativement besoin d'un encadrement, préparez seul votre concours dans les cas suivants :

  • Vous le passez pour la seconde fois, vous avez tout en main pour travailler chez vous. Travaillez en priorité les matières où vous vous êtes senti le plus faible et révisez plus tranquillement les autres.
  • Vous vous présentez à un concours de catégorie C. Les programmes des épreuves se rapprochent des programmes scolaires. Vous trouverez tout dans les annales sur les sites des différents ministères. Centrez vos révisions sur les dates essentielles de l’histoire de France, les pièges grammaticaux (fréquemment tendus dans les QCM), les calculs de base, l'instruction civique (renseignez-vous sur les institutions territoriales et soyez incollable sur l'actualité du secteur de votre concours), les grands événements récents.
  • Vous avez des obligations professionnelles ou vous poursuivez des études en parallèle. Dans ce cas, n'oubliez pas de consulter les ressources Internet et inscrivez-vous éventuellement à une formation en ligne.
  • Votre filière universitaire vous prépare aux concours.

3. Documentez-vous sur le concours

Si vous vous préparez seul, collectez l'information à plusieurs sources pour savoir ce que vous devez travailler :

  • Si dans votre entourage vous connaissez des personnes ayant passé ce concours l'année précédente, pensez à leur demander conseil et éventuellement le prêt ou l'achat de leurs ressources documentaires.
  • Procurez-vous les annales, les corrigés, des rapports de jury et des ouvrages spécialisés. Pour ce faire, fouillez Internet, vous les trouverez sur les sites des institutions qui organisent le concours :
  • Les médiathèques et bibliothèques des écoles et centres de formation disposent d'une documentation spécialisée et généraliste sur les concours.
  • Procurez-vous un ou deux ouvrages généralistes sur les tests et QCM.
Lire l'article Ooreka

4. Préparez-vous aux différentes épreuves du concours

Construisez votre programme de révision

En fonction du bilan effectué sur votre façon optimale de travailler, faites votre programme de préparation. Réalisez un plan d'action avec des objectifs à atteindre dans un délai précis, programmez-vous des temps d'exercices, multipliez les annales afin de vous familiariser avec les questions et la manipulation de vos acquis et savoirs.

Consolidez vos acquis de base

Si vous avec un niveau d'étude supérieur à celui du concours, faites attention, vous pourrez être dérouté par une question basique. Reprenez le programme et révisez les règles de base de calcul par exemple. Apprenez, si nécessaire, des règles de calcul mental et des astuces pour écrire sans faute. Construisez un programme de révision, faites des exercices régulièrement.

Adoptez une méthodologie

En fonction de vos besoins, listez les méthodologies qu'ils vous restent à maîtriser : synthèse, analyse documentaire, plan, argumentaire…

Apprenez ou révisez simplement les matières

Listez les matières que vous maîtrisez et celles que vous devez traiter en totalité, car vous ne les connaissez pas assez ou pas du tout. Faites des fiches : plan, mots clés, données chiffrées.

Lire l'article Ooreka

5. Organisez votre quotidien pour préparer au mieux votre concours

Vous avez des obligations professionnelles, vous désirez poursuivre des études en parallèle ou vous élevez vos enfants… le concours vient s'ajouter à une vie déjà bien pleine. De plus, vous devrez être capable de gérer votre temps et de travailler seul, sans aucun contrôle. Il est donc primordial que vous organisiez votre temps. Pour cela, faites votre planning.

Développez toutes les tâches que vous avez à faire

Listez toutes les activités et tâches que vous avez à faire en dehors de la préparation du concours :
  • Qualifiez chaque tâche : importante, ne peut être repoussée au-delà du concours ; importante, mais peut être repoussée au-delà du concours ; non importante, peut être éliminée ou repoussée.
  • Éliminez tous les mangeurs de temps, c'est-à-dire tout ce qui vous fait perdre du temps inutilement.
  • Tenez-vous au courant de l'actualité : les dossiers du Monde diplomatique sont un bon moyen.

Faites-vous un emploi du temps papier ou informatique

  • Pour votre temps hors préparation : inscrivez tout ce qui est figé et que vous êtes obligé de continuer à faire. 
  • Notez tous vos temps de préparation. Veillez à ce qu'ils deviennent la priorité et ne rognez pas trop sur votre temps de sommeil.

Faites le point chaque jour

  • Chaque jour, demandez-vous si vous avez respecté votre planning, et si non, pourquoi ? Mangeur de temps ? Temps de vie quotidienne trop fort ? Dans ce cas, revoyez vos priorités. Par exemple, le « ménage de printemps » peut attendre et être repoussé à l'automne.
  • Restez vigilant, ne vous laissez pas submerger. Pensez à demander à vos proches de l'aide pour le quotidien, posez des vacances au travail ou prenez vos RTT.

Et surtout, n'oubliez pas de respecter les dates d'inscription !

6. Soignez votre hygiène de vie

Que vous choisissiez de préparer votre concours en 1 mois ou en 6 mois, cette activité vient s'ajouter à votre vie. Elle peut être source de stress, de fatigue, d'insomnie et ainsi compromettre vos chances de réussite. Il est donc essentiel d'avoir une bonne hygiène de vie et de prendre soin de vous :

  • Dormez.
  • Détendez-vous, relaxez-vous.
  • Riez.
  • Rencontrez des personnes chaleureuses.
  • Faites du sport ou, au moins, sortez au grand air.
  • Mangez équilibré.
  • Faites des pauses, accordez-vous une demi-journée de repos minimum en semaine.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Ecoles

Sommaire