Licence à l'université

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

La licence est la formation de base de l'université, réalisée en 3 ans après le bac. La licence générale vise à la poursuite des études, via un Master ou d'autres concours. La licence est à distinguer de la licence professionnelle qui a pour objectif une insertion directe sur le marché du travail.

Licence à l'université : définition et principes

La licence est le premier grade du parcours européen LMD (licence-master-doctorat) mis en place depuis 2002. À ce titre, elle permet de valider 180 crédits ECTS

Lire l'article Ooreka

Deux types de licence existent : la licence générale et la licence professionnelle.

La licence recouvre une quarantaine de disciplines, rassemblées en 8 grands domaines d'enseignement :

Modalités d'admission de la licence à l'université

Seule exigence, a priori, pour s’inscrire en licence ; avoir le bac ou un diplôme équivalent. Si toutes les séries sont admises, les bacs généraux restent les plus adaptés. L’inscription en licence se fait entre janvier et avril, via la plateforme Parcoursup. Celle-ci a remplacé APB en janvier 2018. 

Ainsi, entre le 20 janvier et le 8 avril (pour 2021), chaque étudiant doit formuler 10 vœux, correspondant à 10 types de filières, sans ordre de préférence. Une lettre de motivation peut être demandée, en sus de l'examen du dossier scolaire de Première et de début de Terminale. À partir de là, les établissements universitaires ne peuvent répondre que par « oui » ou « oui, si » aux vœux touchant à des licences générales. Un dernier cas de figure correspond au cas de candidats n'ayant pas le niveau par rapport aux « attendus » de la formation. La candidature est validée mais le jeune devra suivre un parcours d'accompagnement personnalisé, composé de un ou plusieurs modules de remise à niveau. 

Licence à l'université : contenu de la formation

Durée des études

Elle est normalement de 3 ans, à raison de 1 500 heures d'enseignement, au sein d’une UFR (unité de formation et de recherche). Cette durée peut être allongée si l’étudiant n’a pas validé ses 180 crédits ou s'il bénéficie d’aménagements particuliers.

La licence est divisée en 6 semestres, équivalant chacun à 30 ECTS. Chaque semestre est composé d’UE (unités d’enseignement), correspondant elles-mêmes à un nombre donné de crédits.

L'organisation mise en place permet une spécialisation progressive et facilite les passerelles à différentes étapes du cursus : à la fin du 1er semestre ou de la L1 (1re année) ou bien à l’issue de la L2 (2e année), vers une licence professionnelle ou des concours d'écoles de commerce ou d'ingénieurs en admissions parallèles.

La L1 est conçue comme un portail associant plusieurs disciplines, elle permet à l’étudiant d’approfondir ses connaissances dans les matières fondamentales (ou "majeures") de la licence choisie et de s’initier à d’autres disciplines appelées "mineures". 

La L2 permet à l'étudiant de choisir son parcours de formation et acquiert des compétences professionnelles.

La L3 permet à l’étudiant de finaliser son projet d’études selon son projet professionnel, en accord avec l’équipe pédagogique. À terme, tous les étudiants de licence devraient valider au moins un stage pendant leur cursus. 

La licence professionnelle se prépare en 1 an, à raison d'environ 500 heures d'enseignement, à l'université, mais aussi en école, lycée ou CFA (centre de formation d'apprentis). La formation peut être suivie en alternance, sous contrat de professionnalisation ou d'apprentissage.

Dans ces deux types de licences, grâce aux crédits ECTS, reconnus dans l'ensemble des établissements d'enseignement supérieur de l'Union européenne, les étudiants de licence peuvent partir étudier à l'étranger, notamment dans le cadre du programme Erasmus +.

Un rythme de travail soutenu

Dans la semaine, les cours magistraux (en amphithéâtre) alternent avec des TP (travaux pratiques) et/ou TD (dirigés). Tout au long de la formation, différents modules permettent aux étudiants de se familiariser avec le monde du travail, surtout en licence professionnelle :

  • cours de langues et d’informatique ;
  • développement de parcours pré-professionnels ;
  • bureau d’aide à l’insertion professionnelle (BAIP), qui diffuse les offres de stage et d’emploi des entreprises et propose des ateliers méthodologiques. 

Il faut compter 20 à 30 heures en moyenne de cours par semaine et a minima 20 heures de travail personnel.

Délivrance de la licence à l'université

Diplôme national, la licence a la même valeur partout en Europe, quelle que soit l’université qui la délivre.

Le semestre est validé par 30 crédits ECTS si l’étudiant obtient 10/20 de moyenne sur l’ensemble des UE du semestre (une note supérieure à 10 pouvant compenser une note inférieure à la moyenne).

Notez qu'un arrêté du 3 avril 2021 subordonne la délivrance des diplômes nationaux de licence et de licence professionnelle à la passation d'une certification en langue anglaise délivrée par un organisme extérieur aux établissements de formation et reconnue au niveau international.

Licence à l'université : débouchés

Insertion professionnelle

Après certaines licences générales, il est possible d'entrer directement dans la vie active ou de présenter des concours administratifs. Toutefois, seule la licence professionnelle a vocation à l'insertion directe, à des postes de techniciens supérieurs généralement. 

Poursuite d'études

Les titulaires d’une licence générale peuvent poursuivre en Master pour deux ans d’études. Il est également possible de rejoindre, par la voie des concours, une école spécialisée (arts, social...) ou une grande école de commerce ou d'ingénieurs en admission parallèle. Des parcours sont également ouverts après une licence professionnelle pour ceux qui le souhaitent.

 

Aussi dans la rubrique :

Université

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider