Mastère spécialisé

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Le mastère spécialisé (MS) est un programme de formation de haut niveau, porté et labellisé par la Conférence des Grandes Écoles (CGE). Accessible en formation initiale et continue, il vise à donner une compétence pointue à des titulaires d'un niveau bac + 4 a minima.

Mastère spécialisé : définition

Créé par la Conférence des Grandes Écoles (CGE) en 1986, le mastère spécialisé (MS) n'est pas un diplôme d'État, mais une marque collective déposée, propriété de l'association. C'est pourquoi ces cursus sont dispensés exclusivement par les grandes écoles d'ingénieur ou de commerce, ainsi que par des universités, tous membres de la CGE.

Les MS sont des formations professionnelles, conçues pour répondre à l’émergence de nouveaux besoins dans des secteurs de pointe tant scientifiques que managériaux. Ils sanctionnent l'acquisition soit d'une double compétence, soit d'une spécialisation forte.

Ils existe des MS dans tous les domaines d'activité. Afin de coller aux besoins du marché, des MS se créent chaque année, d’autres évoluent et d'autres disparaissent. Parmi les deniers créés : l’alimentation bio et la santé, les énergies renouvelables, les questions de transport et de mobilité, les espaces virtuels 3D, le big data, la cybersécurité ou l’intelligence économique.

D'après la CGE, on comptait, en octobre 2016, 384 formations labellisées, proposées dans 247 écoles d’ingénieurs, 132 écoles de management et 5 écoles d'autres spécialités.
Les publics visés sont variés : 

  • pour 145 de ces MS, la formation initiale ; 
  • pour 34, la formation continue ;
  • 205 proposant une formation mixte (initiale et continue). 

Parmi ces MS, 96 programmes impliquent au moins un semestre à l’International.

Modalités d'admission du mastère spécialisé

Publics visés par les mastères spécialisés

Les MS correspondent à une formation de 3e cycle. Ils sont ouverts à plusieurs types de publics :

  • diplômés d’une école d’ingénieurs habilitée par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) ;
  • diplômés d’une école de management habilitée par la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) à délivrer le grade de master ;
  • diplômés de 3e cycle universitaire ou équivalent, dont la liste est arrêtée par la CGE ;
  • étrangers dont le diplôme est équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus ;
  • candidats ayant validé une formation de niveau Master 1 ou bac + 4  et justifiant de 3 ans d’expérience professionnelle.

Procédure de sélection des Mastères spécialisés

Un MS est une poursuite d’études qui doit répondre à un objectif professionnel précis. C'est donc essentiellement sur la cohérence de leur projet que les étudiants sont sélectionnés.

Le process de sélection se compose de 3 étapes :

  1. Les candidats doivent fournir un dossier de candidature, composé de leurs résultats scolaires, ainsi qu'une lettre de motivation, détaillant leur projet professionnel.
  2. Ils doivent ensuite réussir les épreuves écrites et orales (GMAT, Tage Mage, tests d’anglais et/ou une épreuve de spécialité).
  3. Enfin, il peut y avoir un entretien de motivation.

Mastère spécialisé : coût de la formation

Les MS sont des formations payantes, dont les tarifs sont fixés librement par les établissements : de 2 000 à plus de 30 000 € selon l’école, la spécialité et le statut du postulant (étudiant ou professionnel). Il existe toutefois plusieurs moyens de financer son cursus.  Pour les salariés, les frais de scolarité peuvent être pris en charge par l'employeur ou par leur OPCO.

Les demandeurs d'emploi peuvent aussi bénéficier d'aides, sous condition d'avoir signé une convention avec Pôle emploi.

Un mastère spécialisé peut aussi être réalisé en alternance ; les frais de scolarité sont alors pris en charge par l’employeur ou le futur employeur. 

Contenu de la formation du mastère spécialisé

La durée d'une formation de MS est comprise entre 12 mois et 2 ans. Les enseignements peuvent être dispensés à temps plein ou à temps partiel. Le cursus doit comprendre au minimum 350 heures d’enseignement. Au menu : cours théoriques, travaux pratiques et travaux de groupe.

Une mission en entreprise d’au moins 4 mois (stage, contrat d’alternance) est aussi exigée. La validation du diplôme est conditionnée à la soutenance d'une thèse professionnelle, retraçant un projet personnel de recherche lié au séjour en entreprise. L'ensemble de la formation correspond à 75 crédits ECTS.

Mastère spécialisé : et après ?

Après un MS, le programme n'est généralement pas à la poursuite d'études, mais à l'insertion professionnelle directe. Un objectif généralement rempli très rapidement, au vu du haut niveau d'exigence de la formation et de la forte adéquation de son contenu aux besoins des entreprises.  Être titulaire d'un MS permet de briguer des postes à haute responsabilité et offre de belles perspectives de carrière.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Université

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider