Classe préparatoire scientifique

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CGPE) scientifiques sont des filières sélectives qui, en deux ans après le bac, visent la présentation aux concours d'accès aux écoles d'ingénieurs, mais aussi aux écoles normales supérieures (ENS), aux écoles vétérinaires ou aux écoles militaires.

Classe préparatoire scientifique : publics concernés

Les bacheliers avec des spécialités scientifiques sont de loin les plus nombreux (90 %) à intégrer une classe prépa scientifique. Mais ces filières sont également ouvertes aux sortants de certaines séries technologiques.

Modalités d'admission en classe préparatoire scientifique

Les classes prépas scientifiques sont généralement proposées par les lycées, publics ou privés. Il faut postuler, à partir du mois de janvier de l'année de terminale, via la plate-forme Parcoursup. La sélection se fait sur les bulletins de première et de terminale, auxquels s'ajoutent désormais une lettre de motivation. L'inscription est confirmée à l'obtention du baccalauréat.

Classe préparatoire scientifique : contenu de la formation

Une semaine type en classe préparatoire scientifique comporte différents enseignements, avec des répartitions horaires et disciplinaires différentes selon l’option choisie :

  • une trentaine d’heures de cours et de travaux dirigés (mathématiques et physique principalement, mais aussi de l'informatique, des langues vivantes, du français, de la philosophie, etc.) ;
  • un devoir surveillé de 4 heures, proche des épreuves écrites des concours préparés ;
  • 2 heures de « colles », des interrogations orales préparant aux oraux des concours.

Les différentes filières en classe préparatoire scientifique

Avec un baccalauréat avec spécialités scientifiques

Quatre types de prépas sont accessibles :

  • BCPST(biologie, chimie, physique et sciences de la Terre). Les concours préparés sont le concours commun Agro-Veto par la voie A, dont celui des écoles vétérinaires, des écoles de chimie, des écoles d’ingénieurs en géologie et environnement (concours G2E) et les ENS (écoles normales supérieures) ;
  • MPSI (mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur), qui se divise en 2e année entre les filière MP (Mathématiques Physique) et PSI (physique et sciences de l’ingénieur). Cette prépa donne accès à plusieurs concours communs, qui regroupent au total près de 150 écoles : concours Centrale-Supélec ; concours commun INP (CCINP, ex-CCP) ; concours e3a ; concours Epita-Ipsa-Esme ; concours Mines-Ponts ; concours Mines-Télécom ; concours Polytechnique - inter-ENS filière MP ; concours Travaux publics (TPE/EIVP) ; banque d’épreuves des concours des écoles d’actuariat et de statistique ;
  •  PCSI (physique, chimie et sciences de l’ingénieur), qui se divise en 2e année entre les filière PC et PSI. Cette prépa donne accès à plusieurs concours communs, qui regroupent au total près de 170 écoles, dont les écoles d’ingénieurs spécialisées en chimie (même liste que précédemment), sauf concours Polytechnique - ESPCI - inter-ENS filière PC PTSI (physique, technologie et sciences de l’ingénieur), qui se divise en 2e année entre la filière PT et moins souvent PSI ;
  • PTSI (physique, technologie et sciences industrielles), qui se divise en 2e année entre les filières PT ou PSI. Les élèves de PTSI ont accès à la banque d'épreuves filière PT, qui mène à plus d'une centaine d'écoles d’ingénieurs (notamment Arts et Métiers ParisTech) et aux ENS Paris-Saclay et Rennes. Ils peuvent aussi présenter le concours Epita-Ipsa-Esm.

Avec un bac technologique

Trois voies sont réservées aux bacheliers technologiques : 

  • TB (Technologie et Biologie) pour les titulaires d’un bac STL (sciences et technologies de laboratoire, spécialités biologie ou génie biologique), STAE (Sciences et technologies de l'agronomie et de l'environnement), ou STPA (sciences et technologies du produit agro-alimentaire). Les écoles préparées sont les mêmes que celles de BCPST ;
  • TPC (technologie et physique chimie), réservée aux titulaires d’un bac STL (spécialités physique et chimie) ;
  • TSI (technologie et sciences industrielles) pour les titulaires d’un bac STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) disposant d’un bon niveau en maths et physique ou STL, spécialité physique. Par cette filière, il est possible de passer les mêmes concours que par la voie PSI. Mais un quota est réservé à ces publics au sein des concours.

Après un BTS ou un DUT

Les classes prépas ATS (Adaptation Technicien Supérieur) préparent en 1 an les titulaires de BTS, BTSA ou DUT scientifiques à intégrer une école d'ingénieurs ou, pour certaines, une école vétérinaire. Au programme : un volet scientifique et technique, du français et une langue vivante.

Classe préparatoire scientifique : l'après

En cas d’échec aux concours d’entrée, il existe des équivalences pour les universités qui permettent d’intégrer une licence directement en 2e ou en 3e année. On peut aussi rejoindre, sur dossier et/ou tests, une école d'ingénieurs à prépa intégrée, directement en deuxième cycle.

Aussi dans la rubrique :

Ecoles

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider