Les écoles de commerce post-bac

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Les écoles de commerce post-bac recrutent des bacheliers, généralistes ou technologiques, sur concours, au sortir du lycée. Directement opérationnelles et fortement axées sur l'international, elles proposent des cursus allant de 3 à 5 ans, formant des cadres intermédiaires et des managers.

Écoles de commerce post-bac : généralités

Définition

On compte une cinquantaine d'écoles supérieures de commerce recrutant au niveau bac, pour des formations durant de 3 ans (Bachelor) à 5 ans (Programme Grande École), en passant par le BBA (bachelor à forte dominante internationale, en 4 ans).

Ce mode de recrutement a le vent en poupe : un tiers des étudiants en école de commerce entrent aujourd'hui dans cette catégorie. Un modèle inspiré, au début de la décennie 2000, des business schools anglo-saxonnes, espagnoles ou indiennes.

Avantages

Intégrer une école de commerce post-bac constitue une alternative intéressante aux autres cursus possibles en vue de se diriger, à terme, vers des études de management :

  • pas de "bachotage" 100 % théorique, en milieu strictement scolaire, comme en classe préparatoire ;
  • une formation plus généraliste et davantage ouverte sur l'international que les BTS et les BUT (exDUT) ;
  • une formation plus professionnalisante que la licence.

Écoles de commerce post-bac : modalités d’admission

Conditions préalables

Les écoles de commerce post-bac admettent des candidats aux profils variés : bacheliers généraux (ES, S, L) et technologiques (STMG). Elles recrutent toutes sur dossier scolaire et/ou sur concours écrit (épreuves d'admissibilité : synthèse, logique, culture générale...) et oral (épreuves d'admission, souvent anglais et entretien de motivation). Pour la plupart, les inscriptions se déroulent directement auprès de l’école, entre décembre-janvier et mars sur le site Internet de chaque concours.  Pour la plupart, les épreuves ont lieu entre avril et mai.

Les concours

La plus grande partie des écoles de commerce post-bac ont regroupé leurs concours d'entrée dans des banques d'épreuves.

  • Formations de niveau bac+3 (Bachelor) :
    • concours Atout+3 (9 écoles de commerces membres de la Conférence des Grandes Écoles, ou CGE) ;
    • ​concours Bachelor EGC (les 20 écoles du groupe ECG, Ecoles de Gestion et de Commerce) ;
    • concours Ecricome Bachelor (les 6 écoles Kedge).
  • Formations de niveau bac+4 (Bachelor of Business Administration, ou BBA) : concours Pass (Inseec Bordeaux et Lyon, Edhec-BBA Lille et Edhec Nice)
  • Formations de niveau bac+5 (Cycle Master, ou Programme Grande Ecole) :
    • concours Accès (écoles du réseau des universités catholiques : ESDES Lyon, ESSCAAngers et Paris, IESEG Lille et Paris)​ ; 
    • concours Link (4 écoles parisiennes : EBS Paris, EDC Paris BS, PSB et EMLV) ;
    • concours Passerelle Diversité (réservé aux candidats en situation de handicap et/ou d'origine sociale modeste : 6 écoles) ;
    • concours Sésame (8 écoles, à forte dimension internationale) ;
    • concours Team (4 écoles)

Les critères de choix d'une école de commerce post-bac

Avant d'effectuer votre choix, voici quelques questions à se poser :

  • L’école en question est-elle reconnue par l'Etat (ce qui lui donne le droit, notamment, d'accueillir des boursiers) ? Son diplôme est-il visé, et à quel niveau d'études ? Est-elle membre de la CGE ?
  • Dispose-t-elle des accréditations internationales (EQUIS, AMBA, AACSB) ?
  • Quel est son classement  au sein des palmarès ?
  • Quelles sont ses différentes spécialisations ?
  • Qui sont ses enseignants et intervenants ?
  • Quels sont ses liens avec les entreprises ? Propose t-elle des parcours en alternance ?
  • Quelle est son ouverture internationale ? Donne-t-elle la possibilité d’effectuer un double diplôme ?
  • Quels sont ses débouchés ? Son taux d'insertion ?

Écoles de commerce post-bac : contenu des programmes

Des acquisitions théoriques solides et pluridisciplinaires en management

L'emploi du temps, assez léger, compte 25 heures de cours hebdomadaires en moyenne.

Lors des 3 premières années (programme Bachelor), l’enseignement aborde les techniques relatives au commerce national et international, au marketing, aux Ressources Humaines, à la comptabilité, à la finance... Sont également étudiés les fondements culturels du management et les stratégies des entreprises.

Le cycle Master est dédié à l’acquisition d’une double compétence dans le domaine du management des activités des entreprises.

Le choix de spécialités est large :

  • audit et conseil ;
  • conduite management des organisations de projets ;
  • contrôle de gestion ;
  • finance ;
  • management industriel ;
  • management des ressources humaines ;
  • management des systèmes d’informations ;
  • management logistique et achats ;
  • communication ;
  • marketing...

Une approche pratique et novatrice

  • La scolarité est ponctuée de séminaires et de conférences organisés par des professionnels en exercice, pour des éclairages concrets, en connexion directe avec les besoins des entreprises.
  • La pédagogie se fait massivement par projets (études de cas, jeux de rôles, challenges, missions...).

Une scolarité en lien direct avec les entreprises

  • Les stages en milieu professionnel sont obligatoires tout au long du cursus.
  • L'alternance école-entreprise (sous statut salarié) est de plus en plus généralisée, notamment en dernière année.

Une forte ouverture internationale

Les étudiants sont invités à partir en semestre ou année d'échange à l'étranger, dans l'un des nombreux établissements partenaires de l'école, avec à la clé la possibilité d'obtenir un double diplôme.

Beaucoup décident également d'effectuer un stage ou une année de césure à l'international. 

Côté enseignement, de nombreuses écoles de commerce post-bac proposent des cours 100 % en anglais (c'est le cas, notamment, pour le BBA) et la pratique d'une troisième langue est encouragée. 

Enfin, les campus sont souvent résolument multiculturels, tant du côté des élèves que des professeurs et intervenants extérieurs.

Écoles de commerce post-bac : débouchés

Du fait de la variété des spécialités proposées, les débouchés sont nombreux après une école de ce type, à tous les niveaux de diplôme.

Entrée dans la vie active

Les diplômés d'une école de commerce après bac ont le choix entre une multitude de secteurs d’activité, en fonction de la spécialisation choisie : audit, management, Ressources Humaines, marketing, etc.

Plus le niveau d’études sera élevé, plus le niveau de responsabilités le sera également.

  • Les sortants de Bachelor et de BBA occupent des postes de cadres intermédiaires (middle managers) : responsable des achats, commercial import-export, assistant marketing, technico-commercial...
  • Les titulaires d'un diplôme de niveau Master occupant directement des fonctions d'encadrement : responsable marketing, responsable administratif et financier, responsable des achats...

Dans tous les cas, les débouchés sont au beau fixe, notamment ces dernières années. A fortiori pour les plus cotées : selon l’enquête d’insertion 2018 de la CGE (dont font partie plusieurs de ces écoles), le taux net d’emploi des managers de la promotion 2018 à 6 mois était de 89,4 % (81,1 % en CDI), dont 62 % ont été embauchés avant même l’obtention de leur diplôme. Avec un salaire brut annuel moyen hors prime de 34 122 euros;  avec primes : 38 225 euros.

Poursuite d’études

Après une école de commerce après bac, il est également possible de poursuivre ses études, pour augmenter son niveau de qualification ou acquérir une double compétence.

Après un Bachelor, il est possible de s’orienter vers un cycle Master, soit dans la même école de commerce (sous conditions de réussir le concours d'entrée ad hoc), soit dans une autre école ou à l’université.

Avec un diplôme de niveau Master, on peut choisir d’intégrer un Mastère spécialisé -bac+6) en grande école de commerce ou d’ingénieurs, ou rejoindre un MBA.

 

 

 

 

Aussi dans la rubrique :

Ecoles

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider