LMD : Licence, Master, Doctorat

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Le sigle LMD (Licence-Master-Doctorat) correspond à l'architecture mise en place en France à partir de 2002. Son objectif : harmoniser les cursus au sein des pays membres de l'espace européen et faciliter la mobilité des étudiants.

LMD : présentation générale

Les textes fondateurs du schéma LMD datent de 2002, mais l'entrée en application de la réforme en France s'est échelonnée entre 2003 et 2006.

Trois niveaux de formation reconnus au niveau européen

Le sigle LMD signifie Licence, Master, Doctorat : 3 diplômes reconnus nationalement et au niveau européen, respectivement aux niveaux bac + 3, + 5 et + 8. Chacun des 3 cycles de formation étant décliné dans un domaine (marketing, droit, informatique, langues, finance, etc.). Les licences et masters comportent en outre des mentions (chef de produit, ingénieur d'affaire, enseignants, etc.), selon le cursus suivi.

Ainsi, les objectifs de la réforme LMD sont les suivants :

  • harmoniser l'offre de formation universitaire dans toute l'Europe ;
  • faciliter les comparaisons et les équivalences au niveau international ;
  • favoriser la mobilité des étudiants et leur accès au monde du travail en Europe, conformément au Processus de Bologne mis en place depuis le début des années 2000.

Au cœur du système LMD, les crédits ECTS

Le principe ? Ces diplômes sont convertis en crédits européens, les ECTS (European Credit Transfer System), une sorte de monnaie d'échange reconnue au sein de l'ensemble des pays de l'espace européen. Chaque semestre d'enseignement correspond à 30 crédits ECTS, chaque matière (« unité d'enseignement » ou UE) correspondant à un certain nombre de crédits, en fonction de la charge de travail nécessaire pour valider l'enseignement. Jusqu'à bac + 8, on compte en tout 16 semestres. Au terme de ce cursus, l'étudiant engrange donc, au maximum, 480 crédits ECTS.

Ce système de notation est commun à l'ensemble de l'Union européenne. A la clé, pour tous les étudiants européens : la possibilité, quels que soient leur pays et leur université d'origine, de poursuivre leur cursus dans une autre université de l'UE.

La licence

La licence correspond au niveau bac + 3. Elle se déroule sur 3 années après le baccalauréat (à l'université ou dans une autre formation), sur 6 semestres, qui représentent 180 ECTS.  Une fois le diplôme en poche, l'étudiant peut poursuivre en master ou entrer dans la vie active.

Notez qu'un arrêté du 3 avril 2021 subordonne la délivrance des diplômes nationaux de licence et de licence professionnelle à la passation d'une certification en langue anglaise délivrée par un organisme extérieur aux établissements de formation et reconnue au niveau international.

Le master

Le master équivaut à un niveau bac+ 5. Ouvert aux titulaires d'un diplôme de niveau licence, il se déroule en 2 années (4 semestres), à l'université ou dans une autre formation (grandes écoles d'ingénieurs ou de commerce, par exemple) et permet l'obtention de 120 ECTS supplémentaires.

Si la première année de master (M1) constitue un tronc commun, en seconde année (M2), les étudiants peuvent choisir entre poursuivre sur un diplôme à finalité professionnelle (le Master Professionnel, anciennement DESS) et une voie à finalité de recherche (le Master Recherche, ex-DEA).

​La formation de master comprend des enseignements théoriques et méthodologiques et, souvent, un ou plusieurs stages (en particulier en Master Professionnel). En M2 Recherche, elle comprend aussi une initiation à la recherche, ainsi que la rédaction d'un mémoire ou d'autres travaux d'études personnels.

Le doctorat

Le doctorat correspond à un niveau bac+ 8. Il se déroule généralement en 3 années. Ouvert aux titulaires d'un Master Recherche, sur approbation de l'école doctorale de rattachement de l'étudiant et à laquelle appartient son directeur de thèse, il permet d'obtenir 180 ECTS supplémentaires.

Pour obtenir le doctorat, l'étudiant (le doctorant) doit soutenir une thèse, c'est-à-dire un travail de recherche important, apportant un éclairage inédit sur une thématique pointue, en rapport avec l'intitulé du diplôme choisi. La thèse est écrite (les meilleures peuvent être publiées), la soutenance, orale, devant un jury.

Une fois cette soutenance passée avec succès, l'étudiant obtient le grade de Docteur.

Aussi dans la rubrique :

Université

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider