Licence professionnelle

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2021

Sommaire

La licence professionnelle est une formation universitaire à forte dimension pratique, d'une durée d'un an après un bac + 2.

Son objectif ? Permettre à des étudiants de se spécialiser ou d'acquérir une double compétence. À la clé, des postes de cadres intermédiaires ou une poursuite d'études.

Licence professionnelle : principe

Créée en 2000, la licence professionnelle (LP, ou licence pro) est un diplôme de niveau bac+3, très axé sur la pratique et la spécialisation. La licence pro se prépare à l’université, au sein des IUT (instituts universitaires de technologie), ainsi que des écoles ayant noué un partenariat avec une université.

Il existe plus de 2 500 LP, couvrant un panel très large de secteurs professionnels (près de 200 intitulés) :

  • production agricole et industrielle ;
  • commerce et gestion-comptabilité ;
  • communication ;
  • tourisme ;
  • services aux personnes et aux collectivités ;
  • culture et arts ;
  • etc.
Lire l'article Ooreka

Conditions et modalités d'accès en licence professionnelle

Pour quels profils ?

L'accès à la licence professionnelle est réservé aux étudiants ayant validé 2 ans d’études supérieures (120 crédits ECTS European Credits Transfer System) :

  • Diplôme universitaire de technologie, correspondant aux deux premières années du BUT (bachelor universitaire de technologie) ;
  • Brevet de technicien supérieur/agricole (BTS/BTSA) ;
  • Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) ;
  • 2ème année de licence (L2) ;
  • Diplôme des métiers d’art (DMA) ;
  • Diplôme de technicien supérieur (DTS).

Comment s’inscrire ?

Il convient de s'adresser à l’université quelques mois avant la rentrée. Les effectifs de chaque promotion sont limités. La sélection se fait sur dossier (parcours d'études, stages et activités personnelles) et entretien de motivation. Certaines formations organisent en outre des tests.

Lire l'article Ooreka

Organisation des études

La licence pro se prépare en IUT, au sein de l'université, mais aussi en école, en lycée ou en CFA (Centre de formation d'apprentis), pour ceux qui la suivent en apprentissage.

La durée du cursus est de 1 an (2 semestres), soit à plein temps (régime scolaire habituel), soit en alternance (sous contrat de professionnalisation ou d'apprentissage).

Selon la spécialité, la formation comprend :

  • entre 400 et 1 000 heures de cours, qui se répartissent entre enseignements théoriques (cours magistraux de français, langues, informatique, connaissance de l'entreprise, droit social, etc.) et pratiques (travaux dirigés) ;
  • 150 heures de projet tutoré individuel ou collectif (études de cas).

La formation comprend aussi des périodes de stage en entreprise, entre 12 et 16 semaines. Pour ceux qui étudient en apprentissage, le rythme d'alternance est très variable : 1 mois en cours/1 mois en entreprise, 1 semaine en cours/3 semaines en entreprise, etc. Au moins 25 % des enseignements est dispensé par des professionnels qui participent aussi à l’élaboration de la formation.

Lire l'article Ooreka

Examen pour obtenir la licence professionnelle

La validation de la licence professionnelle s’effectue généralement par le biais du contrôle continu et/ou d’examens de fin de semestre (partiels) sur les différentes unités d'enseignement (UE).

Par ailleurs, le stage et le projet tutoré donnent lieu à l’élaboration d’un mémoire et d’une soutenance orale. Intégrée au LMD, la licence pro est validée par 60 crédits ECTS.

Un arrêté du 3 avril 2021 subordonne la délivrance des diplômes nationaux de licence et de licence professionnelle à la passation d'une certification en langue anglaise délivrée par un organisme extérieur aux établissements de formation et reconnue au niveau international.

Lire l'article Ooreka

Licence professionnelle : et après ?

L'entrée dans la vie active

Par définition, la licence pro a pour but de mener à l'emploi. En témoignent ses excellents taux d'insertion : près de 90 % des diplômés trouvent un emploi dans les 5 mois suivant leur sortie, avec un salaire plus élevé que celui des bac+2. Ils occupent des postes de techniciens supérieurs ou d'assistants d'ingénieurs.

La poursuite d'études

Un nombre croissant de titulaires d'une licence professionnelle choisissent de poursuivre leurs études. Les choix ouverts sont vastes :

  • Master 1 en université ;
  • école de commerce ou d'ingénieurs via les admissions parallèles ;
  • école spécialisée recrutant post-bac+3...

Lorsqu'un étudiant titulaire d’une licence n'a reçu aucune réponse positive à ses demandes d'admission en première année de master, il peut sous certaines conditions saisir le recteur de région académique pour se voir proposer au moins trois propositions d'admission dans une telle formation (décret n° 2021-629 du 19 mai 2021).

Aussi dans la rubrique :

Université

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider