Sommaire

Le Royaume-Uni est l'une des trois destinations préférées des étudiants français : aux plus de 6 000 étudiants partant dans le cadre du programme européen « Erasmus » s’ajoutent ceux qui partent via une candidature individuelle et payante.

Pourquoi cet intérêt pour étudier au Royaume Uni ? Comment réaliser un tel projet ? On vous dit tout.

Atouts du système universitaire britannique

Il faut dire que le système universitaire britannique a de sérieux atouts. En effet :

  • Chaque année, les universités britanniques sont en tête du classement mondial des universités, notamment pour des disciplines comme l’ingénierie, les sciences, le droit, la finance et les affaires.
  • Le Royaume-Uni est reconnu pour la souplesse de son système éducatif : il est possible de combiner plusieurs formations dans différentes disciplines.
  • Les universités les plus récentes proposent des cursus encore plus innovants et flexibles en matière pédagogique.
  • Certaines universités traditionnelles très réputées sont en centre ville, et les campus universitaires sont situés dans des paysages verdoyants. Les conditions de vie des étudiants sont donc plutôt agréables.

Pré-requis : tests de langue pour partir étudier au Royaume-Uni

Le site d’inscription UCAS (Universities and Colleges Admissions Service) recense plus de 350 établissements, dont une centaine d’universités, qui sont presque toutes pluridisciplinaires. C'est le point de passage privilégié des étudiants qui veulent intégrer un programme Undergraduate (bac à bac + 3/4).

Les candidats sont sélectionnés sur dossier, puis sur un test oral ainsi qu'un test de langue. C'est au choix :

  • L’IELTS (International English Language Testing System). On trouve le calendrier et les lieux de passage du test sur : www.britishcouncil.fr. (Tarif : 240 €).
  • Le TOEFL iBT (Test of English as a Foreign Language Internet-Based Testing). Calendrier et lieux de passage du test disponibles sur : www.ets.org (en anglais). (Tarif : entre 265 et 295 dollars, soit environ entre 224 et 249 €).

Le score requis par chaque établissement est indiqué sur son site Internet.

  • Les examens de Cambridge : le British Council propose 6 examens de niveaux différents. Le calendrier des tests à Paris est disponible sur : www.britishcouncil.fr. (Tarif : 240 € pour le CAE, et entre 96 et 260 € pour les autres tests).

Inscription dans une université anglaise

Mieux vaut s'y prendre tôt : informez-vous dès le début de l'année universitaire pour l'année suivante. En effet, dans de nombreuses universités, quel que soit le niveau universitaire visé, les dossiers de candidatures sont à rendre dès le mois de décembre précédent la rentrée scolaire suivante.

En pratique :

  • les inscriptions undergraduate sont centralisées par l' UCAS (Universities and Colleges Admissions Service) ;
  • les inscriptions post-graduate (master) se déroulent directement avec l'université recherchée.

Aides et bourses pour étudier au Royaume Uni

Les études au Royaume-Uni coûtent cher. En effet :

  • à cause de la décentralisation des administrations britanniques, les frais de scolarité peuvent aller, selon le pays et l’université concernés, jusqu'à 9 000 livres sterling par an ;
  • les frais de scolarité varient selon l'établissement, le type (undergraduate ou postgraduate) et la durée des études.

Pour limiter ce coût, il est possible de faire appel à différents types de bourses :

  • Le plus avantageux est souvent de bénéficier d'un programme Erasmus.
  • Des bourses « Entente Cordiale » sont accordées aux étudiants et chercheurs qui, grâce à leur travaux ou projets professionnels, contribuent à consolider les liens entre la France et le Royaume-Uni. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous adresser au British Council.
  • Le gouvernement britannique et les administrations décentralisées de l’Écosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord, ainsi que d’autres organismes britanniques, offrent quelques bourses et autres types d’aides financières.

Comment se loger pendant ses études en Angleterre ?

À Londres, les loyers sont parmi les plus chers du monde. Heureusement, les étudiants étrangers ont droit à un logement en cité universitaire pendant 1 ou 2 ans. Dans ce cadre :

  • les tarifs sont très intéressants : 2 500 à 4 000 € par an pour les Halls of Residence (pension complète), et 1 800 à 3 500 € pour les Self Catering ;
  • le service d'action sociale de l'université (Accommodation Office) pourra vous aider à en bénéficier.

En outre, de nombreux sites internet proposent des logements pour étudiants.

Pour en savoir plus :

  • Très côté sur le marché de l'emploi, le MBA international est la promesse d'une belle carrière. On vous dit tout !
  • Une démarche très appréciée des employeurs : avoir fait un stage à l'étranger. Pour vous renseigner, téléchargez gratuitement notre guide pratique du stage.
  • Apprendre une langue à l'étranger : pour qui ? Comment ? Suivez nos indications et nos conseils.

Ces pros peuvent vous aider